L'artiste britannique SHOK-1 peint à la bombe des œuvres d'art radiographiques uniques sur les murs du monde entier. Les œuvres présentent une sorte de diagnostic de la vie au 21e siècle, parfois en pleine santé et d'autres fois pathologique. Un mélange cool de rue et de science, les œuvres d'art ont une énorme résonance auprès d'un large éventail de groupes démographiques : des fans de la culture pop, des arts contemporains et de la rue aux chirurgiens, radiologues et scientifiques. D'une beauté sombre et remplie de couches subtiles de détails complexes, les rayons X sont l'un des sujets les plus difficiles qu'un peintre puisse aborder. SHOK-1 a été le pionnier des techniques à main levée de pointe sans utiliser de ruban adhésif ni de pochoirs pour rendre son style de radiographie. Pro-science, l'artiste vise à défendre le rationalisme à une époque où l'anti-intellectualisme est en hausse, les scientifiques sont réduits au silence et les experts dénoncés au profit de l'opinion du profane. Il a été l'un des premiers Européens à coopter les cultures de la rue qui ont explosé aux États-Unis au début des années 80, jetant les bases de ce qui est devenu l'un des mouvements artistiques les plus importants au monde. Il n'a cessé de réinventer son travail et de prendre des risques tout au long d'une carrière qui s'étend actuellement sur plus de 30 ans. SHOK-1 est basé à Londres et est titulaire d'un diplôme en chimie appliquée.